Informations sociales

L’investissement social, une perspective stratégique

La question de l’investissement social est à l’ordre du jour dans tous les domaines du social : protection sociale, formation, accompagnement social, etc… La publication du rapport « L’investissement social : quelle stratégie pour la France ? » en est une illustration. Comme le rapport  de Jean-Marc Borello dans le domaine de l’emploi, de la formation professionnelle et de l’insertion.

Loin de l’effet de mode, cette notion invite à repenser tous les concepts, les bases mêmes des politiques sociales. Le numéro « L’investissement social, repenser la protection sociale », explore cette question.

 

L’investissement social, une perspective stratégique

Pour la branche Famille, l’analyse en termes d’investissement social est un moyen de mieux évaluer ses interventions et les faire évoluer dans le cadre d’une analyse socio-économique élargie. L’accueil du jeune enfant est emblématique de cette démarche à plus d’un titre. En favorisant le maintien sur le marché du travail des femmes notamment, les dispositifs d’accueil agissent contre la pauvreté des enfants d’une part, et visent à augmenter la productivité d’autre part.

En outre, s’il commence dès la petite enfance avec, par exemple, une intervention précoce de qualité notamment à l’égard des enfants les plus défavorisés, l’effet de l’investissement dans le capital humain se poursuit toute la vie et modifie en profondeur les perspectives d’intégration sociale et économique.

Développer une démarche préventive et des services permettant d’augmenter les « capacités » des personnes au sens d’Amartya Sen est au cœur de l’investissement social. Plus largement, qu’il s’agisse des services d’accueil de la petite enfance, de l’éducation préscolaire ou des activités périscolaires, les retours sur investissement se traduisent non seulement par la réussite scolaire mais aussi par des effets à long terme : taux d’emploi et salaire moyen plus élevés, moindre recours aux aides sociales, diminution des inégalités…

Adopter une démarche stratégique d’investissement social consiste d’abord

  • réfléchir au contenu de nos politiques et à la manière de les mener. C’est ainsi que l’évaluation et la priorisation de certaines actions au regard de leur caractère d’investissement social pourraient être intégrées dans la stratégie de la Branche en cours d’élaboration.

Cette démarche sera une réussite si nous sommes capables de montrer l’étendue des bénéfices apportés mais aussi de les mesurer. L’exercice est particulièrement complexe et nécessite des travaux méthodologiques, qui ont été engagés notamment avec France stratégie et la direction générale de la cohésion sociale. Cet exercice doit être développé avec nos partenaires, tant les interventions de la branche Famille associent de nombreux acteurs. Mesurer ces impacts, c’est aussi contribuer aux travaux sur les nouveaux indicateurs de richesse, en internalisant les effets bénéfiques de la  cohésion de la société.

https://www.cairn.info/revue-informations-sociales-2016-1.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *